Lifelong learning pour tous: Connecter l’école avec le reste de la vie (1)

Les enfants qui entrent maintenant à l’école primaire vivront sans doute pour voir le XXIIe siècle. Jusqu’à quand devront-ils travailler? Jusqu’en 2075? Difficile de prévoir. Cependant, au vu de l’accélération de la transformation technologique au cours des 20 dernières années, en particulier avec l’émergence de l’Internet, il est logique de dire qu’ils auront besoin de s’adapter à une société plus complexe et imprévisible, où le changement constant est le nouveau normal. Un emploi à vie est un scénario peu probable … à moins qu’ils ne fassent de l’apprentissage tout au long de la vie un travail! Apprendre n’est pas seulement pour l’école mais pour la vie.

LIFELONG-LEARNING-02-INED21

 

Il est vital d’apprendre à apprendre dans l’espace digital[1] qui fait partie de notre vie

 

Nous nous dirigeons vers l’ère de l’expérience, qui utilise la nouvelle technologie comme un serviteur, et non un maître, de ce qui est désiré.[2] Mais l’Internet est davantage qu’un outil. C’est une écologie de l’interaction homme-technologie[3], l’eau même dans laquelle nous baignons.[4] Il impacte la manière même dont nous nous organisons, à la fois globalement et localement. Avec la moitié de la population mondiale déjà connectée (3,5 milliards d’utilisateurs[5]), une puissante conversation mondiale est en cours. Les gens découvrent de nouvelles façons de créer et de partager des connaissances. Cette distribution des connaissances ajoute de nouvelles couches de complexité au monde dans lequel nous vivons, augmentant considérablement l’importance de l’alphabétisation pour les citoyens par rapport aux dernières décennies et supposant un défi particulier pour ceux qui ont des compétences de base limitées.[6] Pour répondre à cette transformation numérique, de nombreuses organisations passent des hiérarchies aux réseaux[7], apprenant pour l’avenir.[8] De plus en plus de gens s’organisent pour faire face aux problèmes de la société à une échelle inimaginable avant l’Internet.[9] La possibilité d’accéder à l’intelligence collective est, de fait, le phénomène transformateur déterminant de l’ère digitale.[10]

 

Avec ce changement dans la façon dont nous recevons et recueillons l’information, collaborons avec d’autres et nous communiquons, avoir une éducation, ou, en d’autres terme, être adapté au monde, ne consiste déjà plus en ce que vous savez, sinon fondamentalement en la capacité d’acquérir de nouvelles connaissances quand vous en avez besoin. Dans le passé, l’éducation consistait à transmettre des connaissances. Aujourd’hui, il s’agit de fournir aux étudiants les compétences pour naviguer dans un monde de plus en plus imprévisible.[11] Il y a un besoin croissant de créativité, flexibilité, analyse et compétences de synthèse dans l’usage de l’information. L’école doit aider les enfants à comprendre le monde en réseau à mesure qu’il change, et les éduquer à la vie au lieu de les former pour des emplois qui existent actuellement. Ils devraient être en mesure de prospérer dans toutes les tâches qu’ils choisissent.[12] Que ce soit un nouveau type de travail, un ancien ou un qui utilise une nouvelle technologie, l’accélération du changement dans presque tous les grands domaines de la connaissance signifie qu’après quelques années se creusera un fossé entre ce qu’ils ont besoin de savoir, ce qui a été récemment découvert et ce qu’ils ont appris pendant qu’ils étaient à l’école.[13

 

Peu importe la qualité de l’éducation, les compétences acquises deviennent rapidement obsolètes. Le défi à relever n’est pas un “monde sans travail”, mais un monde avec un travail en évolution rapide.[14] Ce monde exige des connexions plus fortes et plus continues entre l’éducation et l’emploi.[15] Cela est vrai tant pour les employés expérimentés que pour les nouveaux diplômés. Des études menées aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni, en France et en Inde ont montré qu’il existe un écart entre les compétences dont les employeurs ont besoin et les compétences que les élèves obtiennent au moment de leur diplôme[16]; de fait, la disparité dans la répartition des compétences est considérée comme le principal moteur d’inégalité dans notre société.[17] Par conséquent, la capacité d’acquérir continuellement de nouvelles connaissances et d’améliorer ses compétences grâce à l’apprentissage autonome tout au long de la vie est de plus en plus importante, non seulement pour les enfants qui commencent l’école aujourd’hui, mais aussi pour ces personnes qui l’ont quittée depuis longtemps.

 


SUITE

  1. Il est vital d’apprendre à apprendre dans l’espace digital qui fait partie de notre vie
  2. Lifelong learning (LLL)”: une nouvelle culture de l’apprentissage tout au long de la vie
  3. Les compétences de “lifelong learning” (LLL) les plus importantes
  4. Les compétences LLL sont naturelles
  5. Les compétences LLL peuvent se perdre… ou se cultiver
  6. Cultiver les compétences LLL en connectant l’école au reste de la vie
  7. Le “lifelong learning” est pour tous

[Références]

  1. Ropars F. (2015) Faut-il dire numérique ou digital? http://www.blogdumoderateur.com/numerique-ou-digital/
  1. Jenkins S. (2017) We’re over the digital revolution. This is the age of experience. https://www.theguardian.com/commentisfree/2017/feb/02/digital-revolution-age-of-experience-books-vinyl
  1. Jarche H. (2012) Engage, out loud. http://jarche.com/2012/06/engage-out-loud/
  1. Lilly J. (2016) This Is Water. https://news.greylock.com/this-is-water-f989bd158191?imm_mid=0eba74#.3uyb21cgj
  1. Internet users in the world. http://www.internetlivestats.com/internet-users/
  1. Hanemann U. (2015) Lifelong literacy: Some trends and issues in conceptualising and operationalising literacy from a lifelong learning perspective. http://www.unesco.org/new/fileadmin/MULTIMEDIA/FIELD/Santiago/pdf/Hanemann-Lifelong-Literacy.pdf
  1. Jarche H. (2017) Mediated relatedness. http://jarche.com/2017/01/mediated-relatedness/
  1. Welz B. (2017) Learning for the Future. https://edtechdigest.wordpress.com/2017/02/21/learning-for-the-future/
  1. THE DSI4EU PROJECT – Across Europe there is a growing movement of people developing inspiring digital solutions to social challenges. We call this digital social innovation (DSI). https://digitalsocial.eu/about-the-project
  1. Collins R. (2016) The Network Effect: Changing the Way the World Works. http://www.huffingtonpost.com/great-work-cultures/the-network-effect-changi_b_10262750.html
  1. Schleicher A. (2015) Education in an Uncertain World. https://www.project-syndicate.org/commentary/education-technological-skills-more-important-by-andreas-schleicher-2015-12
  1. Haug L. (2016) How do you get a job that doesn’t exist yet? https://www.weforum.org/agenda/2016/08/how-to-prepare-for-work-jobs-of-future?platform=hootsuite
  1. Bollington A. (2015) Why isn’t everyone lifelong learning? http://www.oecd.org/forum/oecdyearbook/lifelong-learning.htm
  1. Brynjolfsson E. (2017) How to Thrive — and Survive — in a World of AI Disruption. http://sloanreview.mit.edu/article/how-to-thrive-and-survive-in-a-world-of-ai-disruption/
  1. Palmer A. (2017) Lifelong learning is becoming an economic imperative. http://www.economist.com/news/special-report/21714169-technological-change-demands-stronger-and-more-continuous-connections-between-education?fsrc=scn/tw_ec/lifelong_learning_is_becoming_an_economic_imperative
  1. Calonge D. & Shah M. (2016) MOOCs, Graduate Skills Gaps, and Employability: A Qualitative Systematic Review of the Literature. http://www.irrodl.org/index.php/irrodl/article/view/2675
  1. Gaskell A. (2016) Can MOOCs Help You To Retrain If You Lose Your Job? http://www.forbes.com/sites/adigaskell/2016/09/08/can-moocs-help-you-to-retrain-if-you-lose-your-job/#266dc868645f
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *